Je ne suis pas très régulière dans ce blog. Pas par manque d’envie d écrire mais je n’ai pas trouvé le temps.

Depuis plus d’un mois, je trouve mes repères ici, après un changement de résidence forcé et non choisi.
Je trouve mes repères mais je ne suis pas bien pour la cause.
Il y a beaucoup trop de choses qui bloquent, qui n’avancent pas.
Rien n’est prêt et, je stresse de plus en plus. Dès que quelque chose semble pouvoir avancer, un autre couac survient et me stresse encore plus.
J’ai beau avoir un ami en or et le soutien d’une ou deux personnes proches, je stresse, J’ai peur de ne pas être prête pour l’arrivée de bébé. J’ai peur que ma situation personnelle ne soit pas réglée sur plusieurs points dont je n’ai aucun pouvoir de contrôle et que ce soit toujours « en cours » au moment où j’accoucherai.

On essaie de préparer ma chambre petit à petit et, il y a du boulot pour pouvoir la rafraîchir, 25 ans sans aucun travaux ça laisse des traces…
J espère que debut décembre je pourrai enfin pouvoir investir pour le nécessaire mobilier et monter la chambre pour l’arrivée de bébé. Il restera ensuite à tout acheter de ce qui manque et installer/ranger pour réellement être prête avant l’accouchement…Le temps passe trop vite…

La petite, elle, va bien c’est le principal. De mon côté,je suis ko, physiquement et moralement. Je dors très peu. Ma résistance ne suit plus et moralement, c’est les montagnes russes. Les hormones ne sont pas innocentes mais, le fait de ne pas avoir le contrôle sur trop de choses dans ma vie, de devoir attendre les « autres » avant de voir les situations se régler m’angoisse au plus haut point.
L’ambiance générale côté privé n’aide pas. Difficile de voir le verre à moitié plein tout le temps. Et là, je suis clairement au creux de la vague dans la courbe de l’océan de ma vie qui n’est pas « plate ».
Je n’ai qu’une solution:attendre. Essayer de faire confiance,trouver une « nouvelle » patience,… J’y parviendrais, cependant, parfois, il faut accepter que le moral ne suit pas et c’est clairement le cas en ce moment… Ça passera…

Publicités