muguet-1er-mai_format_626x331Bilan de mars: catastrophique au niveau moral, les imprévus, le décès d’un être cher. La vie est comme « arrêtée  » durant quelques semaines.

Bilan d’avril : accuser le coup, accepter cette nouvelle, apprendre à vivre avec et garder la tête hors de l’eau. Se battre avec la famille, annoncer encore et encore le décès, par téléphone, par courrier, dans la rue… Se faire à l’idée… encaisser encore et encore.

Bilan de mai:

Au niveau professionnel: retour de la plainte pour harcèlement au travail. Recevoir un avis où l’on reconnaît la pression morale et l’agressivité de votre superieur… mais aucune solution concrète et avoir l impression que « mr harceleur » a délégué  à ses sbires la tâche de me mettte la pression sur son personnel. Garder du retard difficile a rattraper et essayer de rester « zen » avec des effectifs reduits et une ambiance merdique… bref que du positif ; humour et humeur noir(e)…

Famille : se renfermer, avoir besoin de recul mais ceci n’est apparemment pas très bien compris.

Amis (la famille qu’on se choisit): heureusement qu’elle existe celle là…

Niveau physique : fatigue mais cycle qui redevient régulier et qui donne peut être une prochaine possibilité d’essai bébé… une lueur d’espoir ?

Vu le contexte extérieur je me demande si c’est vraiment le moment, si le stress ne va pas encore faire tout foirer en cas d’essai de l’iad n°4… Balance de sentiments mitigés entre l’envie d’avancer et l’impression que tout stagne… Suite au prochain article pour la fin mai et ce mois de juin …

 

 

Publicités