Après plusieurs mois d’essais avec stimulation ovarienne au Clomid (hyperstim), et sans stimulation (anovulatoire), un nouveau cycle a débuté… Je n’y ai étrangement pas vraiment pensé. Est-ce le fait de devoir attendre l’autorisation de la mutuelle pour avoir les documents permettant le remboursement des ia sous GonalF, ou le fait qu’on m’a dit: « c’est juste un contrôle » ???  Je ne sais pas, mais, le fait est qu’en laissant mon corps au repos,  j ai laissé également mon esprit se reposer quelques semaines,  du moins en ce qui concerne les essais pma.

Est-ce que janvier à été plus calme pour la cause? Non! Entre l’épidémie de grippe à laquelle je n’ai pas échappée, le boulot et son ambiance maussade, les imprévus en tout genre, les visites à faire et le retard dans beaucoup de domaines, ça n’a pas été de tout repos. Ce n’était peut-être pas plus mal de laisser mes ovaires en paix quelques semaines.

J’ai beaucoup de choses en tête, peu de temps pour y penser et surtout en ce moment l’envie omniprésente qu’on me laisse un peu respirer. Autant dans mes relations amicales que professionnelles. J’ai comme l’impression d’un « trop » permanent. J’ai envie de me retrouver moi-même. J’aurai bien assez d’occasions dans les semaines à venir de voir du monde, surtout des personnes que je préférerais éviter… Malheureusement ce n’est pas toujours possible. Entre l’envie d’ignorer certaines présences et d’en bousculer d’autres, on a tôt fait de se retrouver au milieu d’un contexte relationnel étrange. Je pense qu’un tri va s’imposer cette année…

Si mon projet se réalise cette année, beaucoup de choses vont devoir changer… A commencer par mes relations et les priorités que je leurs accordent…

Billet d’humeur, sans humour… On ne peut pas toujours rire de tout.

 

 

 

 

 

Publicités